Maurice Schumann au gouvernement

Publié le par Christian Hocq

[Les dates indiquées sont celles inscrites dans les tables analytiques 
des Annales parlementaires]

Sous la IVè République,


Maurice Schumann a été Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères 
près de trois ans de suite dans cinq gouvernements différents:


-celui du 2è gouvernement de René PLEVEN
(11 août 1951-20 janvier 1952)
-celui du premier gouvernement d' Edgar FAURE
(20 janvier 1952-14 mars 1952)
-celui du gouvernement d' Antoine PINAY
(14 mars 1952-7 janvier 1953)
Son ministre de tutelle reste, dans ces trois premiers ministères,
Robert SCHUMAN, MRP comme lui.

Dans les deux autres,
-celui du gouvernement de René MAYER
(10 janvier 1953-28 juin 1953)
-et celui de Joseph LANIEL

(2 juillet1953-19 juin 1954)
son ministre de tutelle est un autre MRP, 
Georges BIDAULT.

Sous la Vè République,

Maurice Schumann a été ministre à part entière six années:


-ministre délégué auprès du Premier ministre chargé
de l'Aménagement du territoire 
du 15 avril au 16 mai 1962, dans le premier gouvernement POMPIDOU,

-ministre d'Etat, chargé de
 la recherche scientifique 
et des questions atomiques et spatiales
 
du 6 avril 1967 au 31 mai 1968, dans le 4è gouvernement POMPIDOU,

-ministre d'Etat chargé des Affaires sociales

du 31 mai 1968 au 20 juin 1969, 
dans le 4è gouvernement POMPIDOU remanié
et le gouvernement COUVE de MURVILLE,

-ministre des Affaires étrangères 
du 22 juin 1969 au 15 mars 1973 dans le gouvernement CHABAN DELMAS 
et le premier gouvernement MESSMER.

Au total, Maurice Schumann a appartenu à des gouvernements pendant neuf ans, 
dont près de sept aux Affaires étrangères.


N.B. 
-Comme député, il a toujours appartenu à la commission des Affaires étrangères 
qu'il a présidé pendant près de dix ans d'octobre 1957 à mars 1967. 

-Par ailleurs, Maurice Schumann avait été pressenti pour succéder,
au sein du gouvernement de Gaulle, à François BILLOUX  en novembre 1945  au ministère de la Population et de la santé.
Mais Maurice Schumann avait refusé.
-Enfin, en avril 1962, la direction du MRP l'aurait obligé,
 selon Alain Peyrefitte (C'était de Gaulle ,t.I), 
à refuser le grand ministère de l'Information que de Gaulle lui avait proposé.

Commenter cet article